fbpx

info@departnature.com

Ma vie sans alcool

alcool, bar, souper, fête
Je ne bois plus d’alcool depuis bientôt 2 ans maintenant et je ne me suis jamais senti aussi bien. Les bonnes choses de la vie viennent avec un profond respect de soi et de ses valeurs. Depuis que j’ai compris comment prendre une décision en accord avec mes valeurs profondes, ma vie n’a cessé de changer et de s’améliorer.

L’alcool, une norme sociale

L’alcool est une activité sociale importante dans notre société. Un souper par-ci, une soirée par-là… Quoi de plus fréquent que d’apporter une bouteille de vin ou deux pour le souper? Quoi de plus fréquent que d’offrir un verre d’alcool à ses invités?

En arrêtant de consommer de l’alcool, par choix personnel et non parce que l’alcool était un facteur de perte de contrôle dans ma vie, j’ai réalisé que la plupart des gens avaient beaucoup de difficulté à comprendre mon choix. Plutôt que de simplement être d’accord avec ma décision, la plupart des gens sont surpris et je suis souvent questionné sur les raisons de mon choix. Ils croient souvent que j’ai arrêté parce que j’avais peut-être des problèmes de consommation ou ils cherchent une raison “valable” que je ne consomme plus… La réelle raison pour laquelle je ne bois plus est pour des raisons de santé. L’alcool contribuait à me causer des douleurs physiques persistantes. Mais pourquoi devrais-je me justifier?

Tu ne bois pas d'alcool!!?! Pourquoi?

Pourquoi demande-t-on à quelqu’un qui ne boit pas d'alcool, pourquoi il ne boit pas?

Une réponse valable et suffisante devraient être simplement… je ne bois pas d’alcool. L’alcool ne fait tellement plus partie de ma vie que maintenant je me demande pour des gens trouvent étrange que je n’en consomme pas. De mon point de vue, c’est comme si on me demandait d’un air un peu surpris, pourquoi je ne fume pas la cigarette… Demande-t-on à un non-fumeur pourquoi il ne fume pas?

Voici tout un tas d’excellentes raisons que vous pourrez mentionner la prochaine fois aux consommateurs d’alcool qui vous questionnent.

Je ne bois pas:

  • pour améliorer ma santé cardiovasculaire et ma santé en général
  • pour apprendre à gérer mon stress et mon anxiété
  • pour que ça ne fasse plus partie de mon quotidien
  • pour reprendre le contrôle de ma vie et de mon corps
  • pour vivre une vie sans dépendances
  • pour avoir plus d’argent

alcool, saoul, gueule de bois

D’autres avantages évidents...

Je n'ai pas:

  • à perdre une demie à une journée pour me remettre de la fête
  • de difficulté à me réveiller le matin
  • de mal de coeur
  • de discours décousus
  • besoin d'appeler un taxi
  • besoin d'aller cherche ma voiture

L’environnement social

Depuis que je ne consomme plus d’alcool, je me sens non pas seulement mieux dans mon corps mais aussi mieux dans ma vie au complet! L’alcool et une foule d’activités sociales entourant l’alcool ont tout simplement disparu de mon répertoire… certains amis inclus!!! Surprenant n’est-ce pas! Mais oui!

Le milieu de vie et l’environnement dans lequel nous évoluons sont en relation directe avec notre réalité intérieure, nos pensées, nos valeurs et nos actions. Lorsqu’une décision importante est prise, et que cette dernière a un impact important à l’intérieur de nous, des changements tout aussi importants ont lieu à l’extérieur. Tout changement important, impliquant une décision ferme, engendre des changements à l'intérieurs en premier et à l'extérieurs en second lieu.

!!!Avertissement!!!

Arrêter votre consommation d’alcool aura des conséquences importantes dans toutes les sphères de votre vie.

  • Vous aurez plus de temps à investir dans vos loisirs et dans ce qui vous passionne
  • Vous aurez les idées plus claires
  • Vous retrouverez votre capacité à prendre des décisions fermes
  • Vous aurez un meilleur sommeil
  • Vous aurez plus de facilité à gérer votre stress
  • Vous aurez un environnement social immédiat réduit mais plus constructif
  • Vous apprendrez à mieux vous outiller pour traverser les difficultés rencontrées
  • Vous n'attendrez plus le vendredi avec impatience pour enfin consommer de l'alcool autant que vous souhaitez

L’alcool et la confiance en soi

Chaque décision importante pour vous est un pas de plus vers une meilleure cohérence entre vos pensées, vos valeurs et vos actions. Ne plus prendre d’alcool est une décision importante en accord avec moi mais en désaccord avec les moeurs de la société dans laquelle je vis! De maintenir cette décision m’a confirmé que j’étais en mesure de choisir ce que je sais bénéfique pour moi dans un fort contexte de désapprobation, dans un contexte où la norme est d’agir autrement. J’ai davantage confiance en moi et je sais maintenant comment prendre de telles décisions.

Révélez votre vraie nature!

Claudine Michaud, passionnée de nature.

Suivez-moi sur:

Related Post

6 Commentaires

  1. Sophie

    Mais… c est bon pour ceux qui boivent tous les jours ou en grande quantité lors de soirée ça !! Quand je vais en soirée, je peux boire 2 verres de vin rouge (qui, je vous le rappelle, est bon pour le système cardiovasculaire) et passer à l eau, soda ou jus de fruits sans que cela ne paraisse étrange aux autres ! Ce qui est étrange ce sont les comportements extrêmes: boire bcp ou ne pas boire du tout! Perso, je n ai pas de mal à me réveiller le lendemain, ni ne bafouille ou autre pdt la soirée, donc je trouve votre article limite donneur de leçons ! Comme vous dites l alcool est une activité sociale, le fait de se “bourrer la gueule” présente plus de pbs mais pourquoi vouloir nous faire croire que 2 verres de vin une fois de temps en temps lors de soirée (assez rare pr moi) ont une influence sur votre vie au quotidien? Ce que vous décrivez là correspond plus à une consommation plus importante d alcool amenant svt l addiction. Si c est cela que vous viviez avant, c est qu effectivement vous étiez proche d une consommation pathologique, et le fait d arrêter complètement n est effectivement pas plus mal!

  2. Claudine Michaud (Auteur de l'article)

    Merci beaucoup d’exprimer votre opinion. =o) Par contre, J’étais très loin d’un problème de consommation avec l’alcool. Je pouvais très bien boire de l’alcool sans être complètement saoule et je le peux encore. Par contre, ne plus boire du tout… comme c’est souvent le cas pour les alcooliques car ils ne doivent PLUS boire du tout, est souvent associé à ces derniers car boire est une norme sociale. Je ne bois plus car l’alcool m’éloignait de mon fonctionnement naturel physique et psychologique. Ne plus boire est dans mon cas le choix d’un mode de vie sain. Et l’absence d’alcool dans ma vie provoque énormément de questionnement chez les autres personnes… souvent chez les personnes qui consomment et trouvent anormal de ne pas consommer d’alcool. Je n’étais pas alcoolique et je ne buvais pas plus de 3 à 4 consommations par semaine, sinon aucune. Retirer l’alcool complètement a augmenté ma capacité cardiovasculaire de façon impressionnante après 3 mois de non-consommation!! J’avais retrouvé le cardio et l’endurance que j’avais à l’âge de 16 ans alors que j’avais 33 ans. Je mentionne que l’alcool fait partie du quotidien car l’alcool est partout dans notre société: à l’épicerie, dans les restaurants, dans les soirées, les fêtes, dans les bars… L’alcool est une norme sociale très forte! J’ai même déjà reçu la remarque à savoir ce que je faisais dans un bar si je ne consomme pas d’alcool?! J’ai une opinion différente car je vois maintenant les choses d’un autre point de vue et c’est ce que j’ai partagé dans cet article.

    1. Ed

      Tout à fait d’accord avec vous, Claudine. Et je comprends à la fois le raisonnement de Sophie, qui a écrit le message plus haut, car moi aussi je pensais comme ça jusqu’il y a peu.

      Mais j’ai choisi moi aussi de vivre ma vie sans consommer d’alcool. Cela ne fait pas longtemps – deux semaines – mais je veux continuer sur ce chemin. Moi non plus je n’étais pas un grand consommateur, quoique dans le passé j’ai pu faire de nombreux excès – et vécu les remords et malaises subséquents.

      Les bienfaits sont énormes, et c’est dans l’optique d’une plus grande santé physique et mentale, un pas de plus vers la sérénité intérieure, que je décide de faire cette “expérience” sur moi-même, d’entamer ce projet. C’est extrêmement excitant, je dois dire. On dirait qu’un nouveau monde s’ouvre.

      Il faut se rappeler par ailleurs que l’alcool est une drogue. Est-ce que tout le monde fume des joints? Non. Il y a même plus de monde qui boit de la bière ou du vin, j’en conviens, ce qui en fait une coutume qui est davantage acceptée dans la société. Cependant, c’est la même chose. Ça altère la conscience et le comportement – c’est même plus dangereux que le cannabis. Ça rend “euphorique”, “joyeux”, mais il y a un prix à payer.

      Ce qu’on s’aperçoit en cessant de consommer ces substances (car je consommais du cannabis jusqu’il y a quelques mois aussi), c’est que le vrai bonheur, pour ainsi dire, se trouve dans la sobriété. Mais ça, peu de personnes sont prêtes à l’admettre, car ces coutumes sont très enracinées.

      1. Claudine Michaud (Auteur de l'article)

        Effectivement Ed! La norme sociale concernant la consommation d’alcool est TRES TRES forte! “Aller juste un verre!”. Je connais également d’autres personnes qui ont complètement cessés de boire de l’alcool et ils rencontrent ces jugements très fréquents et insistants pour ne boire qu’un seul verre et faire réellement partie de la soirée. Il y a présentement le Défi Jean-Laponite qui invite les gens à ne pas boire durant 1 mois complet afin de réellement prendre conscience de leur relation avec l’alcool. Les choses avance un pas à la fois! Et le changement commence par soi-même 😉 Félicitations d’avoir choisit la santé Ed!

  3. Vincent

    Après les sans gluten, sans lactose, sans viande moi aussi je voulais être à la mode et je voulais devenir un Sans… Alcool et je vois que je ne suis pas le seul

    ( décidé cela sans avoir de problème de santé, et je m’attends aux pires commentaire de ma famille et des “amis”…)

    1. Claudine Michaud (Auteur de l'article)

      Félicitations d’avoir pris une décision pour toi d’abord et avant tout! En effet, certains commentaires de la part de ton entourage seront probablement au rendez-vous. Si ta décision, ta motivation et les bienfaits ressentis dépassent la pression sociale (qui est très forte) tu seras en mesure de maintenir ta nouvelle habitude de vie.

      Même sans problème de santé, énormément de bienfaits seront ressentis. Bonne continuation! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial