fbpx

info@departnature.com

L’Homéostasie Émotionnelle: Comment libérer vos émotions

L’homéostasie émotionnelle peut se traduire par l’absence de perturbateurs permettant à l’émotion de base, la joie, d’être présente la majeure partie du temps. Nous ressentons des émotions tous les jours à différentes intensités. Pourtant, il arrive de se sentir envahi par celle-ci à ne plus savoir comment sortir de l’impasse.

La joie, la peur, la colère et la tristesse

La joie, aussi étonnant que cela puisse paraître, est l’émotion par défaut qui prends place en l’absence de colère, de peur ou de tristesse. De plus, nos émotions sont énormément reliées à nos pensées passées, présentes et futures. D’ailleurs, il peut être effrayant de laisser partir des émotions qui sont présentes depuis longtemps même si c’est pour continuer notre chemin plus léger et plus heureux. Par contre, les émotions auxquelles nous nous attachons le plus, sont souvent celles qui nous causent le plus de souffrance. Alors que, en l’absence de perturbation émotionnelle, la tranquillité et la joie sont les émotions naturelles qui prennent placent dans votre vie.

Voici une vidéo humoristique de la chaîne Youtube Et tout le monde s’en fou expliquant bien les émotions, leurs rôles et ce qu’elles signifient.

Si ce n’est pas déjà fait, je vous invite à lire les articles sur l’homéostasie physique et l’homéostasie psychique que j’ai écrit précédemment. Des informations très utiles pourraient vous intéresser.

L’impermanence d’une émotion

Une plante germe, croît, fleurie, se fane, meure et le processus recommence sous une autre forme. En bloquant ce processus d’une quelconque façon, c’est comme vouloir qu’un bourgeon ne s’ouvre pas ou qu’une fleur soit éternellement à son apogée. À moins d’être artificielle, ce n’est pas possible. Il en est de même pour une émotion, sa fonction est d’apparaître, d’exister quelques instants et disparaître.

La souffrance est un choix (conscient ou non)

Ouch!!! Ça peut être difficile à entendre à première vue mais je vous explique. La souffrance est différente de la douleur émotionnelle. Nous vivons tous de fortes émotions agréables et désagréables. Par contre, nous avons le choix de l’accueillir ou non, de s’y accrocher ou non. Nous pouvons également choisir de l’observer, de l’accueillir et de la laisser terminer sa route. Retenir une émotion de prendre toute son expansion, s’y accrocher ou chercher à tout prix à la reproduire peut créer un stress émotionnel supplémentaire. La souffrance émotionnelle survient alors que nous entravons le parcours naturel d’une émotion: apparaître, exister quelques instants et disparaître. En la laissant compléter son parcours, la joie, l’émotion de base, peut reprendre sa place au centre de votre vie. Il nous est tous possible d’acquérir des outils et d’apprendre à mieux accueillir et vivre nos émotions, qu’elles soient agréables ou non. 

Les émotions fortes agréables et désagréables

Il serait logique de penser que nous souhaitons éviter les fortes émotions désagréables et conserver celles qui sont agréables, non? Ce n’est pas nécessairement le cas! Qu’une émotion intense soit agréable ou désagréable, si sont parcours est bloqué, il est possible qu’elle « s’imprime dans le corps » ou qu’elle soit fortement associée à une pensée ou à un évènement extérieur. Beaucoup de dépendances ont d’ailleurs cette origine en cherchant ardemment des sensations fortes d’adrénaline, des états altérés obtenus par de la drogue, de l’alcool ou la dépendance affective. Ces associations peuvent créer des émotions très agréable mais si vous vous y accrochez, l’absence de cet apport extérieur vous créera de la souffrance. Même sans créer de compulsion, une émotion agréable auquel nous sommes accrochée peut former un filtre, un écran, pouvant vous restreindre de vivre complètement de nouvelles émotions ou d’embrasser pleinement les émotions du moment présent.

S’identifier à une émotion, une bonne idée?

Tout comme vous identifier à une pensée peut perturber votre équilibre psychique, vous identifier à une émotion peut également vous causer du tords. Par exemple, une personne se décrivant comme: « Je suis colérique ». Qu’elle émotion croyez-vous sera davantage présente à l’intérieur d’elle? Curieusement s’identifier à la joie aussi peut causer du tord! Si vous vous décrivez comme « Je suis jovial », allez-vous vous permettre de ressentir de la colère? De la tristesse? De la peur? Tout dépend de vos choix. Vous pouvez aller voir cette démonstration d’Alexandre Nadeau sur sa techniques de la TDSM si vous désirez résoudre ces identifications. 

Jeune femme, paysage, nature

Les déclencheurs des émotions

Une émotion peut être déclenchée par un évènement extérieur ou par une pensée. Ici, je tiens à préciser que vous avez l’entière responsabilité des émotions qui naissent à l’intérieur de vous. Par exemple, une personne ne peut pas vous avoir mis en colère. C’est plutôt votre interprétation de la situation qui a fait naître la colère en vous. Vous avez le choix de prendre du recule sur la situation et de choisir une autre perception. Ce point est très important car pour un même évènement, une foule d’interprétation et de ressentis différents peuvent prendre forme à l’intérieur d’une même personne. Il est d’ailleurs possible de modifier une émotion que nous avons associé à une situation ou une pensée même si elle est présente depuis très longtemps.

Comment libérer une émotion

Je vais vous donner des clés et des techniques que j’ai mis en pratique au fil des années. Faire le vide émotionnellement ou du moins comprendre comment libérer une émotion qui perturbe votre équilibre n’est pas toujours évident justement à cause de la charge émotive impliquée. La méditation, le yoga, Ho’Oponopono et ne pas s’accrocher ou s’identifier à nos émotions permettent de progresser et de libérer des tensions émotionnelles auxquelles vous avez pu vous accrocher au fil du temps.

De plus, des techniques telles que le Tapping ou EFT (Emotionnal Freedom Technique) fonctionnent très bien et la documentation est très facilement accessible et gratuite par internet. De plus, il y a la technique de l’épaule développée par Alexandre Nadeau, est également très efficace! 

La Méthode LEFKOE, moins connue, peut libérer des tensions et des schémas émotionnelles qui étaient solidement ancrées à l’intérieur de vous en changeant l’interprétation d’une situation passée. Cette méthode s’applique en consultation seulement par contre. Faites une recherche pour votre région si vous avez un intérêt.

Les crises curatives ou les symptômes que j’ai observés suite à la libération d’émotions sont souvent la fatigue physique et le besoin de se reposer. Soyez doux avec vous et avec votre corps c’est votre véhicule de tous les jours!

 

femme, femme agée

Vous n’êtes pas votre corps, vous habitez un corps.

Vous n’êtes pas vos émotions, vous ressentez des émotions.

Vous n’êtes pas vos pensées, vous avez des pensées.

Je vous souhaite de trouver la paix et la sérénité émotionnelle que vous méritez! XXX

 

Auteur: Claudine Michaud, passionnée de nature

#departnature #naturel #nature #sante #beauteinterieure #loiattraction #gratitude #hooponopono #meditationvipassana #spiritualite #eveilspirituel #eveildesconsciences #changerderegard #changezlemondechangezvous #nouvellevie #libre #bienetre

Suivez-moi sur:

Related Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial