info@departnature.com

Départ Nature

Les avantages du transport en commun

transport en commun, passagers
J’habite dans la superbe ville de Québec et je vais vous faire part des avantages du transport en commun dont j’aurais du mal à me passer. Avoir une voiture signifie pour la plupart des gens, être libre. Ouvrir ses possibilités: plus de loisirs, plus grand choix d’emploi, se déplacer plus rapidement… Habiter en région ou en périphérie urbaine nécessite souvent une voiture puisque les distances sont tout simplement trop grandes. Par contre, au centre-ville avec le transport en commun, tout prend un autre sens.

Le temps ralenti 

En prenant le transport en commun, le temps du trajet est réellement un moment pour moi et moi seule. Ce temps, je le passe sans avoir besoin de m’occuper de la voiture devant, derrière, des feux de circulation, des piétons… Je le passe à écouter ma musique préféré, je continue le livre sur lequel je me suis endormi la veille ou je le passe simplement à être bien, pas stressée. On retrouve un peu ce sentiment dans sa voiture mais la route nécessite une attention soutenue que le transport en commun enlève complètement. Comme si d’être contraint de prendre un moment pour soi, le temps ralentissait et me permettait d’être moins stressée. Et quel bonheur de ne pas être sur les routes durant l’heure de pointe.

trafic, voiture, route, nuit

Mieux identifier ses besoins

Quand on a une voiture, tous les besoins sont répondus un peu plus rapidement: “J’aimerais avoir une nouvelle plante!”. Aller hop! Dans la voiture pour se rendre dans un commerce pour répondre à ce besoin. Et voilà! On a une nouvelle amie pour nous aider à purifier l’air de la maison! Merveilleux! Par contre, on y repense quelques jours ou une semaine plus tard. On a acheté la plante avec sa carte de crédit parce qu’elle était plus cher que prévue. De plus, le budget du mois est maintenant un peu serré à cause de toutes ces courses par-ci et par-là qui auraient pu attendre un peu. Tout ça, sans compter le coût de l’essence pour se rendre à ces endroits. Bah oui! C’est une histoire vraie!

Vivre avec le transport en commun nécessite une meilleure planification et gestion de son temps pour les trajets et les besoins ponctuels. De plus, ne pas pouvoir répondre immédiatement à un besoin permet aussi de “valider” que ce besoin est absolument urgent et nécessaire. Quand je dois me rendre à un endroit qui nécessite une voiture, je le mets sur ma check-list. Je la nomme affectueusement: “ami avec une voiture qui veut faire des courses” ou emprunter une voiture. Par contre, un effet vraiment magique s’opère sur cette liste… la plupart des requêtes disparaissent car le besoin n'est plus là! Magnifique! Je viens d’économiser temps et argent, qui sont tous deux très important. Donc, lorsqu'un besoin a survécu à ma check-list, j’y réponds quand l’occasion se présente.

La vie moins stressée

grenouilles-yogaQuand j’avais une voiture, j’allais rarement au centre-ville pour éviter d’avoir à trouver un stationnement, payant ou non. Alors qu’en utilisant le transport en commun, je peux traverser complètement la ville en prenant tout le temps que je souhaite. Avec une voiture, j’étais souvent stressée de payer plus cher de stationnement en arrivant plus tard que prévu ou d’avoir une contravention. De plus, avec l’autobus, je peux prendre un autre trajet qui me ramènera directement chez moi sans avoir besoin de retourner à ma voiture. Ce mode de vie plus zen et plus relax est tout aussi valide en utilisant une bicyclette en plus de se mettre en forme. 


Bref, j’adore ma vie depuis 3 ans, sans voiture. J’en ai tout de même possédé une pendant dix ans. Mais j’ai davantage le sentiment que je profite réellement de mes journées et de la température avec le transport en commun. Il m’est souvent arrivé d’attendre qu’un ami vienne me chercher alors qu’il aurait été plus rapide que je le rejoigne en prenant le transport en commun. D’autre part, c’est certain que d’aller à la station de ski, un mardi soir, avec une superbe neige qui tombe tranquillement, me manque à l’occasion. Ce genre de satisfaction n’est possible qu’avec une voiture malheureusement. Aller faire l’épicerie alors qu’il fait -28°C est également beaucoup plus agréable dans une voiture. Mais, une fois adaptée au rythme du transport en commun, et en habitant au centre-ville, ma vie est généralement plus satisfaisante et moins stressante qu’avec une voiture.

Prenez le temps de ralentir avec le transport en commun!

 

Auteure: Claudine Michaud, passionnée de nature!

Suivez-moi sur:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial