info@departnature.com

Départ Nature

La dette écologique

La dette écologique annuelle de l’humanité

Nous habitons sur une planète ayant un espace limité et un potentiel de production annuelle renouvelable limité également. J’ai appris dernièrement que nous vivons à crédit de la planète plus tôt à chaque année. Aviez-vous déjà entendu parler du « Jour du dépassement »? Ce jour a été atteint le 8 août dernier cette année. Étrange, n’est ce pas! 

Imaginez un jardin de 3 mètres carrés où vous avez exploité chaque parcelle de toutes les façons possibles et retiré le maximum de tout ce que vous avez cultivé durant la saison. Une fois tout récolté, vous devez subvenir à vos besoins pour l’année conformément au principe de l’autosuffisance. Eh bien, cette année, l’humanité aura consommé 1,6 planète! Une fois le Jour du dépassement atteint, ce que nous consommons hypothèque les ressources non renouvelables et détériorent de façon permanente la productivité future de la Terre. C’est comme si une fois que tous les arbres pouvant être coupés cette année pour assurer le renouvellement, nous serions forcés de vendre le bois de nos maisons pour alimenter l’industrie des pâtes et papiers!?! Nous ne pourrons pas consommer indéfiniment 1,6 voire 2 planètes Terre. Depuis 1970, nous vivons à crédit de la planète de plus en plus tôt chaque année. 

Sources: Journal de Montréal, Global Footprint Network

Comment payer cette dette écologique?

Plusieurs mouvements vont dans cette direction à l’heure actuelle. Les Tiny Houses, les groupes zéros déchets, les réseaux de troc comme l’Accorderie... Pour stabiliser cette dette écologique, ou pour ne pas l’agravée, il faut à tout le moins changer ses habitudes de vie et de consommations.

L'accorderie

Je fais partie de l’Accorderie de mon quartier et j’aime bien troquer mon temps de la sorte.  « Chaque échange de service est comptabilisé dans une banque de temps, selon le principe « une heure de service rendu vaut une heure de service reçu », quels que soient le service rendu et les compétences exigées. » La monnaie d’échange est le temps nécessaire pour rendre un service selon les compétences et le savoir-faire de chacun. Plutôt pratique lorsque les finances sont moins au rendez-vous...

Les minis maisons

Les TinyHouses sont des petites habitations, de moins de 1000 pi2, pour la plupart construites sur une remorque, pouvant accueillir une personne seule, un couple ou une petite famille. Le plus gros avantage d’une telle habitation est qu’une fois cette mini maison payée... il reste beaucoup d’argent pour faire absolument tout ce que vous voulez. En plus de moins consommer d’électricité, ces habitations n’ont pas le choix d’être moins encombrée de biens matériels non essentiels. J’aimerais bien me construire ou acheter une mini maison. 

maison

Un mode de vie Zéros déchets

Je sais que c’est possible. Mais là, j’ai beaucoup de chemin à faire... je récolte les pelures et les résidus des fruits et légumes que je prépare pour en faire du composte. C’est fait et bien implanté dans mes habitudes. Mais de là à passer à zéro déchets... J’ai beaucoup de travail à faire. Par contre, je désire m’améliorer, car j’ai de plus en plus de difficulté à mettre au recyclage la canne de métal de 4 litres d’huile d’olive qui est terminée. J’aimerais la réutiliser pour ne plus avoir besoin d’acheter une nouvelle canne. Malheureusement, l’huile d’olive pressée à froid en vrac n’est pas prête d’arriver près de chez moi... alors comment faire?


La surconsommation, l’obsolescence programmée, le gaspillage alimentaire, le suremballage... De plus, nous vivons à partir d’une économie basée sur des ressources non renouvelables telles que le pétrole. Ouff! Un jour prochain, d’ici quelques années tout au plus, je crois bien que nous serons forcés de passer d’une société de surconsommation à une société de consommation générant zéro déchets, en plus de recycler et de réutiliser les résidus des erreurs de notre passé… Sinon, je crois que nous pourrions payer assez cher le prix de nos erreurs…
De GROS défis sont à l’horizon! De BEAUX défis sont à l’horizon!

 

Auteure: Claudine Michaud, passionnée de nature!

Suivez-moi sur:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial