info@departnature.com

Départ Nature

Pourquoi je me libère de mes biens matériels?

Se libérer de ses biens matériels pour se sentir plus libre!

J’accumule des biens matériels au fil des années, tout comme vous probablement! Par contre, je me suis rendu compte que je n'utilisais pas le tiers sinon la moitié des objets qui sont chez moi. J’utilise mes meubles principaux bien sur! Mais en ce qui concerne les objets qui ne sont pas directement reliés à des loisirs par contre… Ils occupent beaucoup trop d’espace.

Se libérer du passé

Je ne sais pas pour vous mais j’ai tendance à associer, dur comme fer, beaucoup de mes souvenirs à des objets banals du quotidien. Une chose spéciale s’est produite après avoir vécu des épurations matérielles. J’ai réalisé qu’après avoir laissé aller plusieurs de ces objets avec lesquels je sentais ce fort lien d’attachement, je me sentais plus légère, plus libre! Comme si ces objets étaient le dernier Fil d’ariane à couper avant de pouvoir définitivement tourner la page et vivre pleinement au moment présent.  Il y avait une période d’adaptation pour « digérer la séparation ». Mais, une fois cette étape franchie, je sentais de réels changements et un lâcher prise difficile à atteindre autrement.

Vivre avec ce dont j’ai réellement besoin

J’ai des vêtements! Étonnant n’est ce pas! Ha! Ha! Eh bien, j’ai réalisé que je n’utilise à peu près que la quantité de vêtements nécessaire pour 1 semaine. Je fais la lessive et je porte à nouveau les mêmes vêtements la semaine suivante. Je ne possède qu’environ 18 pouces de vêtements de tous les jours, toutes saisons confondues, 18 pouces de vêtements d’hiver et 1 tiroir pour mes pantalons et 1 autre pour mes sous-vêtements. Vous savez quoi? Je sens que je dois encore me départir de vêtements car je ne les utilise pas tous! Le résultat sera moins de lessive, moins d’espace à gérer, à organiser et surtout plus de place pour respirer et me sentir libre. 

Mes souliers? J’en avais gardé 4 ou 5 paires à cause de cette petite voix dans ma tête qui hurle: « Non! Aux cas où ». Je viens tout juste de les laisser partir car après 1 an, je ne les avais toujours pas portés. C’est fou comme j’ai plus d’espace maintenant! J’aimerais bien parvenir à une garde-robe juste assez grande pour tous mes besoins dans un sac à dos avec 3 paires de souliers… J’ai confiance! Je vais y arriver! Chaque année, je réussis à mieux cerner mes besoins et à réduire le matériel nécessaire pour un quotidien plus libre, plus léger et plus heureux.talons-hauts

Laisser entrer la nouveauté

Une autre chose m’a beaucoup surprise après avoir fait plusieurs ménages de mes biens matériels. Après quelque temps, de nouvelles choses se présentaient dans ma vie! Que ce soit des nouvelles personnes, des nouvelles opportunités, des nouveaux projets… Comme si en créant de l’espace autour de moi et à l’intérieur de moi, j’avais permis à la vie de venir combler l’espace que j’y avais fait. Mais, pour que cela se produise, il faut laisser partir les objets qui ont de petites cordes attachées à des souvenirs. Laisser partir des objets auxquels nous accordons peu ou pas « d’importance relative » fait certes du bien, mais cela ne créera pas l’espace nécessaire pour indiquer à la vie que nous sommes prêts pour un renouveau.

Je me libère des biens matériels parce que je suis libre

Nous sommes tous, à chaque moment de notre vie, la somme de nos décisions et de nos expériences passées. Quelque chose est plus que certain, personne ne pourra jamais m’enlever le moindre souvenir! Ils font partie de moi et j’en ai le plein contrôle. J’ai la liberté de choisir ce que seront mes plans futurs et je peux choisir sur quelle base, souvenir ou connaissance je m’appuie pour prendre mes décisions. Alors pourquoi je laisserais un objet influencer ce que je suis devenue à ce moment précis de ma vie? En laissant partir ces objets, je suis en mesure de me recentrer et d’être en meilleur accord avec moi-même. Il m’est désormais possible de mieux vivre le moment présent sans regarder avec nostalgie dans le passé.


home-love-frogsJe me sens chez-moi lorsque je me sens libre de mes choix et de mes projets dans un environnement sain. Non pas lorsque je suis entourée des biens matériels auquel j’accorde de l’importance émotionnelle. Je vous souhaite une saison pleine de nouvelles aventure et de nouveautés!

 

Auteure: Claudine Michaud, passionnée de nature!

Suivez-moi sur:

4 Commentaires

  1. Marc Bilodeau

    Très bon article, clair. Cela me fais penser a la Simplicité Volontaire !

    1. Claudine Michaud (Auteur de l'article)

      Merci Beaucoup Marc! Oui, la Simplicité volontaire semble être un peu le résumé de mon article. =o) Ce n’est peut-être pas ce que je cherche systématiquement mais probablement ce qui mène mes pensées globalement. Bonne semaine!

  2. Eric

    « il faut laisser partir les objets qui ont de petites cordes attachées à des souvenirs. »
    Moins de cordes moins de noeuds. Un bon article Claudine. Merci!

    1. Claudine Michaud (Auteur de l'article)

      Merci Beaucoup Éric! Je suis en plein ménage d’automne chez-moi pour faire ce que j’ai expliqué dans mon article =o) Je crois que j ‘ai besoin d’espace et de nouveauté en ce moment alors je m’applique aussi à défaire ces noeuds! Bonne semaine!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial